ALGATEC II


Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail
Optimisation d’une solution de recyclage biotechnologique pour l’eau de lavage générée dans la production d’huile d’olive

Photo bioréacteur du système ALGATEC

Le manque d’eau et les sécheresses sont devenus l’un des principaux soucis dans l’Union européenne au cours des dernières années, puisqu’elles ont un impact direct sur la vie des européens et sur plusieurs secteurs économiques qui utilisent et dépendent de l’eau, tels que l’agriculture. Nous recherchons des solutions technologiques durables de traitement et de réutilisation pour mitiger ces effets adverses.

Le traitement et l’élimination des eaux usées utilisées pour le lavage des olives, notamment, est un problème majeur dans le secteur de la production d’huile d’olive. Des millions de tonnes sont utilisées chaque année dans ce but, ce qui produit des déchets hautement polluants, du fait de leurs hautes teneurs en DBO, DCO, composés phénoliques, graisses, huiles, nitrates et phosphates.

Dans le projet ALGATEC II, activité de démonstration fondée sur les résultats prometteurs du projet ALGATEC (FP7-SME-2008, contrat no 232331), l’objectif a été d’optimiser une solution biologique pour recycler l’eau de lavage des olives, qui consiste en un système photobioréacteur utilisant un groupe de microorganismes pour la biodégradation, associé à un système de membranes pour la production d’eau potable pouvant être réutilisée dans le système de lavage.

Le coût est compétitif, comparé aux systèmes traditionnels, et comporte d’importants bénéfices environnementaux, pour une différence sur le prix du produit final de quelques centimes d’euro.

L’innovation et la compétitivité offerte par le système ALGATEC II permettent aux PME participantes d’entrer dans un marché à croissance rapide tel que celui du traitement des eaux de lavage permettant la réutilisation de l’eau.

Dans le cadre du projet ALGATEC II, une station pilote a été installée dans la Coopérative de Nuestra Señora de los Desamparados (Puente Genil, Cordoue) et elle a été testée en conditions réelles au cours de la campagne 2014-2015. L’évaluation du fonctionnement du système s’est effectuée en tenant compte des aspects techniques (tels que la capacité de traitement en temps réel) et des aspects économiques (tels que la compétitivité de la solution proposée).

Cinq PME européennes, de trois pays de l’UE, quatre membres du projet ALGATEC, ainsi qu’une nouvelle PME spécialisée dans des études de marché, ont travaillé en vue de l’optimisation de ce système innovant. Toutes ces stratégies ont permis que le système ALGATEC II soit plus compétitif sur le marché, offrant aux PME participantes de nouvelles opportunités pour sa commercialisation.

OBJECTIFS :

  • Fournir une solution technique compétitive fondée sur la solution développée dans le cadre du projet ALGATEC pour réduire de 90 % la consommation en eau potable dans le processus de lavage des olives et augmenter de 80 % l’efficacité dans l’usage de l’eau de traitement.
  • Réduire l’effluent total d’eau polluée générée dans les moulins à huile, ce qui a pour effet de réduire les coûts de gestion des eaux usées et leur impact sur l’environnement.
  • Augmenter la compétitivité des PME participantes et de l’industrie européenne de l’huile d’olive grâce à un traitement efficace et compétitif des eaux usées, ainsi qu’une meilleure gestion de l’eau de traitement.
RÉSULTATS OBTENUS :
  • Le système ALGATEC II constitue un pas en avant très positif sur le plan technologique, avec de surcroît l’avantage de se présenter sous forme de système modulaire à faible coût. Au cours de la phase de démonstration dans la station pilote, les PME ont acquis une expérience pratique et des connaissances relatives au fonctionnement du système en conditions réelles.
  • En ce qui concerne les capacités soumises à essai, les paramètres de sortie de l’eau du système sont dans les valeurs limites de décharge prévues par la législation espagnole en la matière, ce qui implique que l’effluent au cours de cette étape pourrait être renvoyé au système public du tout-à-l’égout.
  • De plus, de l’eau potable a été obtenue après son passage à travers le module de membranes. Ces résultats attestent clairement des possibilités du système de purification ALGATEC II basé sur le groupe de microorganismes développés au cours du projet, et de sa grande capacité à traiter les polluants.
  • Le coût du traitement pour une station de traitement adaptée aux nécessités du moulin à huile choisi pour les tests, et déterminé sur la base des prix en Espagne, est estimé entre 2,40 €/m3 (pour la configuration de base qui ne comprend que le système de PBR) et 10,40 €/m3 (pour le système complet avec module de membranes).
  • Ce coût est compétitif par rapport au coût d’un système de traitement traditionnel et compte, en outre, d’importants bénéfices environnementaux, pour une différence sur le prix du produit final de quelques centimes d’euro à peine. Concrètement, entre 0,0048 et 0,0012 € par litre d’huile sur le marché, en fonction de la configuration du système choisi et des prix du marché espagnol.

 Données du projet

  • Site internet : www.algatec2.eu
  • État : Terminé
  • Programme de financement : 7e programme-cadre
  • Contrat no : 315469
  • Durée : 1er janvier 2013 – 31 décembre 2014 (24 mois)
  • Budget : 1 421 480,00 € (financement UE : 886 000,00 €)
  • Plus de renseignements : CORDIS-ALGATEC II

Consortium

BIOAZUL (Espagne)

ISITEC (Allemagne)

BIOT (Espagne)

ENCO (Italie)

DESAM (Espagne)

Related Post

Uso de cookies

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.

ACEPTAR
Aviso de cookies