WASTEred


Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail
Réduction des déchets et optimisation des traitements dans les industries de la viande et du lait en Europe

Presentation WASTEred en le Foro ALIMENTARIA

Le projet WASTEred, cofinancé par la Commission européenne à travers l’Agence exécutive pour la compétitivité et l’innovation (actuellement, l’Agence exécutive pour les petites et moyennes entreprises – EASME), proposait le produit LODOred comme solution efficace, respectueuse de l’environnement, durable, innovatrice et rentable pour la production des excédents de boues générés par les industries de la viande et du lait.

Le projet WASTEred est né de la nécessité de lancer le produit LODOred sur le marché européen comme solution éco-innovante afin de réduire les déchets générés au cours du traitement des eaux usées dans les industries de la viande et du lait. Les deux secteurs sont les deux plus grands générateurs de boues dans l’industrie alimentaire et leur gestion peut représenter jusqu’à 50 % des coûts opérationnels et 65 % de l’impact environnemental total dérivé du traitement de ces déchets.

De plus, la génération de boues en Europe est en train d’augmenter de manière substantielle tandis que des politiques environnementales plus restrictives se mettent en place et qu’il existe de moins en moins de solutions de gestion et d’élimination, ce qui augmente davantage la valeur de LODOred.

L’objectif de WASTEred était de promouvoir l’introduction sur le marché du produit éco-innovant LODOred pour la réduction des excédents de boues dans l’industrie de la viande et du lait.

LODOred a été appliqué à grande échelle dans des stations industrielles en Pologne, en Allemagne et en Espagne. Pour la sélection des études de cas, le consortium a élaboré un questionnaire qui a été envoyé à plus de 400 utilisateurs finaux. Par ailleurs, un protocole a été développé pour le suivi des paramètres de la station pendant la période d’étude. Une fois sélectionnés, LODOred a été utilisé pendant 9 mois. En outre, le projet a compris la réalisation de plusieurs activités de promotion destinées aux agents multiplicateurs et aux clients potentiels, ainsi que la définition d’une stratégie.

OBJECTIFS :

Environnementaux

  • Réduire les déchets des secteurs alimentaires de la viande et du lait, en diminuant d’au moins 35 % l’excédent de boues sur trois stations pilotes afin de prouver l’applicabilité du produit dans ces industries, pendant toute la durée du projet.
  • Améliorer la qualité des eaux dans les systèmes aquatiques récepteurs (lacs et rivières), en réduisant la charge polluante des déversements des trois stations pilotes.
  • Réduire l’empreinte écologique du processus intégral du traitement des eaux usées dans l’industrie alimentaire.
  • Faciliter l’accès des PME à la connaissance ECOInnovante, en développant la prise de conscience des défis environnementaux et en promouvant la création et la consolidation de réseaux qui améliorent leur compétitivité et l’accès aux technologies et aux produits innovants.

Économiques

  • Réduire les coûts d’élimination des boues (35 %).
  • Réduire les coûts de polymère pour la déshydratation des boues (50 %).
  • Réduire les coûts de consommation énergétique (25 %).
  • Réduire le paiement des taxes de pollution (20 %).
  • (Veiller à ne pas dépasser 5 ou 6)
RÉSULTATS OBTENUS :

1. Réduction des excédents de boues générés dans les stations de traitement des eaux usées :

  • Réduction en moyenne de 30 %.
  • Réduction de CO émis dans le transport de boues équivalent à 3750 kilomètres.
  • Une quantité totale de 21 375 kilomètres de moins parcourus, ce qui représente une réduction des émissions de CO2 équivalente à 17 100 kg.
  • Amélioration de la qualité de l’air du fait de l’incinération de 1500 tonnes de boues. Réduction de 7284 tonnes pendant le projet en évitant l’émission de 1000 tonnes par an de CO2 si la boue avait été incinérée.
  • Une moyenne de réduction de 30 % en ce qui concerne le coût énergétique.

2. Réduction de 25 % par rapport à la consommation de polymère. On estime à 22 tonnes la quantité totale de produits chimiques utilisés à l’année.3. Augmentation de l’efficacité du traitement et de la réduction de la pollution des effluents de 21 % en moyenne en termes de DCO, de DBO et de NH4.4. Activités de diffusion et de formation du programme spécifique de développement des capacités et des documents correspondants, tels que : brochures explicatives et affiches, présentation des produits et du projet lors de conférences, séminaires, foires commerciales et industrielles, guide de l’utilisateur et vidéo promotionnelle du produit.

Données du projet

  • Site internet : http://www.wastered.eu/
  • État : Terminé
  • Programme de financement : CIP Éco-innovation et Agence exécutive pour la compétitivité et l’innovation (actuellement, l’Agence exécutive pour les petites et moyennes entreprises – EASME)
  • Contrat no : Eco/08/239048/SI2.535244
  • Durée : 18 juin 2009 – 17 octobre 2011 (28 mois)
  • Budget : 643 750,00 € (financement UE : 430 927,00 €)

Consortium (acronyme de l’actionnaire, pays et hyperlien)

BIOAZUL (Espagne)

TTZ (Allemagne)

FIAB (Espagne)

COVAP(Espagne)

PROWATER (Pologne)

BRENNTAG (Allemagne)

UECBV (Belgique)

Related Post

Uso de cookies

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.

ACEPTAR
Aviso de cookies